Morjana, une histoire tunisienne

Morjana, une histoire tunisienne

Par Amel Henchiri

On me demande souvent comment j’ai atterri dans l’univers magique des bijoux… Mais pour moi il ne s’agit pas que de bijoux mais d’histoire. Mes créations racontent une vie, un parcours, une passion et une culture.
Ca m’est venue naturellement… J’adore aller dans les souks et à chaque passage à Djerba j’allais avec ma mère et ma tante au souk de Houmt Souk. Chaque visite me faisait plonger dans mon enfance.

Enfant, ma tante m’emmenait souvent avec elle aux mariage, c’est elle qui préparait la mariée avant l’arrivée des invités.

Je suis Djerbienne, et à Djerba les mariées ne mettent pas des robes blanches. Elles portent une robe rouge qu’elles recouvrent d’or et de bijoux, des pieds à la tête. Ma tante avait une valise qui, une fois ouverte, ressemblait à la caverne d’Ali Baba. J’étais émerveillée par l’or, les pierres, les formes et les dessins qui s’y trouvaient. Ces trésors ancestraux transformaient ces femmes en rouge en déesses de lumière.

J’ai été imprégnée de cette magie et j’ai grandi avec l’amour de cette culture. C’est comme si pour le jour de leur mariage, on habillait les femmes de lumière.

Ce qui m’avait marqué à l’époque c’est que les bijoutiers rachetaient les vieux bijoux pour utiliser les pierres et la matière (or et argent) pour en faire de nouveaux plus ‘modernes’. Mais je ne voulais pas que ces vieux bijoux disparaissent comme ça. Chaque bijoux en soi raconte un vécu et une histoire.

Aujourd’hui,  femme à mon tour, j’ai voulu aider à conserver ce patrimoine et à sauver de la destruction tout un savoir faire ancestral, tout en y apportant une touche de modernité. Mes bijoux nous ressemblent à nous Tunisiennes, à la fois traditionnelles et modernes, douces et fortes, guerrières dans l’âme mais aussi fées du logis.

Morjana raconte ce double héritage de femmes qui peuvent porter des jeans déchirés et des baskets avec une rihana traditionnelle. Parce que c’est notre histoire et qu’elle fait partie de nous.


 

NDLR: Morjana et une marque de Bijoux et le nom de la boutique d’Amel Henchiri

Contacts:

 

*Article sponsorisé par Morjana
Facebook Comments
Related articles
0 Comments

No Comments Yet!

You can be first to comment this post!

Leave a Comment

Partagez1
+1
Tweetez
Partagez
Épinglez