Malade, mais plus vivante que la plupart d’entre vous #Cancer

Malade, mais plus vivante que la plupart d’entre vous #Cancer

Par Sondes Nechi


Je suis une femme tunisienne comme en voit tout les jours. J’ai 31 ans, mariée à un homme que j’aime et j’ai 2 enfants. J’étudiais, je travaillais et je m’occupais de mes enfants. Je vivais à mille à l’heure comme toute femme tunisienne, et ce rythme m’énervais et me fatiguais.

L’année dernière j’ai remarqué une masse au niveau du sein (avec l’auto palpation). Je suis allée chez ma gynécologue (RBL) qui m’a dit qu’il ne fallait pas s’affoler car dans la majorité des cas c’est bénin et qu’il fallait faire une écho mammaire (la mammographie ne se fait qu’à partir de 40 ans ou si l’écho mammaire ne montre pas tout les aspects de la masse ce qui était mon cas). Après avoir fait les examens la gynéco m’a dit qu’il fallait opérer et enlever la masse et que c’était rien (rapide et facile). Même le jour où elle l’a enlevée, elle a confirmé que ce n’était pas grave et que ça avait l’air d’être une boule de graisse. 10 jours après les résultats du laboratoire (d’un certain HB qui a eu son titre de docteur biologiste en France) ont confirmé les dires de mon médecin.

Un mois après J’ai eu une infection au niveau du sein opéré, et vu que j’avais des doutes j’ai contacté ma tante qui est gastro sans lui révéler mes craintes pour ne pas l’alarmer. Elle m’a orienté vers un carcino extraordinaire et très humain (Dr Ghazi Jerbi). Il m’a ausculté et demandé de faire d’autres examens (écho mammaire faite par Dr Azza Salem) et une opération pour une mise à plat, pour nettoyer le sein et prélever des tissus suspects. Après des analyses d’anapath chez Dr Samia Chatti Dey) et un scanner chez Dr Nuira le verdict est tombé!

J’étais entourée de ma grande sœur et ma tante quand Dr Jerbi me l’a annoncé…

Et oui ça arrive à moi cette fois… j’ai bien un cancer du sein grade 3, triple négatifs, stade 4 avec métastase hépatique. Le cancer est passé au foie. C’était la veille de mon 31ème anniversaire quel beau cadeau que mon corps me fait là.

La seule question que j’avais posée c’était «est-ce que je peux étudier encore?». Bizarre non ?

Dr Jerbi m’a mis en contact avec Dr Henda Rais, qui est très douce et disponible, pour commencer la chimio. Et les choses se sont accélérées. J’ai fait d’autres examens et une autre intervention pour poser un site*.

Pour la première cure, j’ai utilisé un médicament** pour éviter les nausées et les vomissements qui s’est avéré très efficace donc j’ai échappé à des jours de tête dans les cuvettes (c’est un exploit), mais j’ai pas échappé au fameux aphtes oh mon dieux que c’est douloureux (en fait ce n’est pas un simple aphte c’est un groupement d’aphtes sur toute la bouche et la langue et il y a même qui les ont au niveau de gorge). J’ai tout essayé, rien ne marche mis à part un peu de solution bicarbonatée qui apaise pendant 2 secondes. J’avais trop mal même pour avaler ma salive. En 10 jours j’ai perdu 5 kg.

Ce qui est rigolo c’est que j’ai cru aussi que j’échapperais à la perte des cheveux, mais c’était raté puisque j’ai commencé à les perdre à partir du 15ème jour à une vitesse grand V, et du coup j’ai demandé à mon mari de me les raser.

Ce jour là j’ai décidé de dire à ma mère que j’avais un cancer, elle ne le savait pas. J’ai préféré ne rien dire parce qu’elle a déjà perdu une fille à cause du ce cette foutue maladie.

Ce qui était difficile avec mon cancer c’est que j’ai dû jouer à la psy, car à chaque fois que je devais l’annoncer, je devais aussi réconforter la personne qui est en face qui se met à paniquer et à pleurer. Ce n’est pas facile puisque c’est moi qui suis malade et je ne comprenais pas pourquoi je devais en plus subir ce merdier. C’est entre autres pour cela qu’il n’y a que mon mari, mon frère, mon père, ma sœur et ma tante qui étaient au courant.

Mes enfants aussi sont au courant. C’est vrai qu’ils sont jeunes et qu’ils n’ont que 9 et 3 ans, mais ils sont assez intelligents pour comprendre la situation. Je leur ai tout expliqué, on a beaucoup parlé donc ils ont tout compris et me soutiennent beaucoup.

Ma vie a changé, j’avais 10 jours fatiguant tous les 21 jours. Mais ce qui est extra c’est que suis bien entourée. J’ai mon mari qui m’aime et qui est fou de moi et ma famille qui est toujours présente et à l’écoute. Après le scanner les médecins ont décidé de changer les molécules parce que maintenant j’ai une métastase osseuse (et oui il est aussi dans les os).

J’ai la qualité de garder toujours le moral et d’avoir le sourire toujours aux lèvres. Même quand je souffre je rigole et c’est ça ma force! 

Toutes les fois où je fais des recherches sur internet et que je vois que mon estimation de survie pour 5 ans est de 20% je rigole. Vous savez pourquoi? Parce qu’il ne faut jamais se fier à internet. Selon mes médecins j’ai beaucoup de chances de m’en sortir et je peux vivre longtemps.

J’ai choisi de vivre ma vie et je n’ai pas le temps de déprimer. Je profite de chaque instant de ma vie et je profite surtout de mes proches. J’ai repris les cours, le matin je sors les petits et je vais en cours ou au travail. Après si j’ai une cure j’y vais.

Après 3 jours de la première cure je suis rentrée à midi car je ne pouvais plus bouger le dos. J’avais des douleurs atroces aux jambes comme si on me brisait chaque os, quand je posais un pied je sentais la douleur des os de la plante des pieds. Depuis ce jour je n’ai plus conduit la voiture, et pour moi c’est l’indépendance qui m’a été enlevée. Mais ce n’est pas grave, il faut se battre et être toujours plus forte et surtout entourée. Dans ma situation il faut surtout être entourée de personnes positives qui ne me parlent pas comme une personne malade.

Je me bats toujours contre cette maladie mais j’ai toujours le sourire aux lèvres et j’ai confiance en dieu qui m’a donné la force de me battre. Pour moi ce n’est pas une malchance mais plutôt une nouvelle chance, une nouvelle vue sur ma vie. Car on ne connaît la valeur de ce qu’on a et des gens qui nous entourent que quand on est malade.

 Aujourd’hui je suis plus zen, plus heureuse, plus amoureuse et plus souriante qu’avant.

J’observe autour de moi et je vois tout le monde qui court dans tous les sens sans vraiment « vivre ».
C’est incroyable le nombre de personnes qui ne plus de vrais moments d’échanges avec leurs enfants et qui ne le connaissent plus vraiment au fil des années! Ne parlons pas du nombre de couples qui ne sont plus épanouies à cause de leur rythme de vie

Ce n’est plus mon cas depuis que je suis malade car j’ai appris la valeur des vraies choses, et l’importance de ma vie famille… tout le reste n’est que illusion.

Mon conseil, pensez à ce qui est vraiment important et comment le vivre. La vie est courte, arrêtez de vous morfondre et vivez-la !

Je remercie mon mari, mon héro… il est toujours là pour moi ! Je remercie ma mère la courageuse et mon papa que j’aime, mes 2 autres mères si affectueuses (ma sœur et tante), mon frère qui me fait rire et toute ma famille et ma belle-famille qui sont tous là pour moi. Je remercie enfin toute l’équipe soignante (mes chers médecins et toute l’équipe de la clinique Hannibal). Pour les amies il n’y a que celles qui sont loin dans d’autre pays qui prennent de mes nouvelles, je n’ai plus de signe de vie des autres comme par magie.


 *Un site est un petit dispositif qu’ils mettent sous la peau du patient en haut du thorax et qui est excellent, car l’injection de chimio fragilise les veines et ça devient douloureux. Il y a aussi le risque d’une d’extravasation qui peut abîmer les tissus alentour (le produit de chimiothérapie se répand dans les tissus situés autour de la veine dans laquelle il est injecté, suite à la rupture de celle-ci).
** EMEND mais non remboursable et surtout introuvable en Tunisie. Le paquet coûte 210 dinars il y a que 3 gélules.

 

Articles liés:

Binetna est un site féminin tunisien collaboratif

 

Facebook Comments
Related articles
6 Comments
  1. Mourad février 12, at 22:54

    Rabi m3ak Sondes Nechi. Avant de lire cette publication, je regardais un documentaire sur les bienfaits du jeûne ; il permettrait d'éliminer les cellules cancéreuses et aiderait a supporter la chimio. Fais des recherches... Le docu a été diffusé sur ARTE.

    Reply
  2. amani février 13, at 16:34

    Je felicite de tout mn coeur ta force ta patience ton courage ta personnalite , que dieu soit avec toi , t es une heroine , la vie est offerte aux personnes qui l apprecie a des personnes comme toi , bravo bravo bravo sondes , rabi maak rabi yechfik ma chere :)

    Reply
  3. Slim février 15, at 18:33

    Bon courage et rabbi maak Sondes !

    Reply
  4. narjes février 20, at 11:55

    je te connaît pas mais ça m'a vraiment touché rabi m3aak et vraiment je tire mon chapeau pour votre courage, je te félicite pour ta force et ta patience bravo .....................

    Reply
  5. Bourane octobre 05, at 21:51

    Rabbi yirhmek w ina3mik rabbi issabar tes siens

    Reply
  6. Zeineb octobre 06, at 11:19

    Allah yarhamha 😭😔😭😔😖😫

    Reply
Leave a Comment

Partagez12K
+1
Tweetez
Partagez3
Épinglez